CIUDADES (EN)VISIBLES

Les voiles béton sont disposés en plan de façon régulière et un joint parasismique a été créé afin de diviser le bâtiment en deux parties distinctes et indépendantes. Le bambou, utilisé pour la structure, est un matériau souple et léger, capable d’absorber les sollicitations sismiques. Aujourd’hui, il n’existe plus de plantations de bambou en Martinique. Le parti pris est de proposer le développement d’une filière locale pour l’emploi du bambou dans l’architecture martiniquaise.
    Le bâtiment sert également de zone de refuge post-catastrophe. Les sinistrés sont recueillis dans l’espace garderie d’une capacité d’une soixantaine de personnes. Cet espace est prévu pour être totalement autonome en cas de coupure des réseaux d’eau et d’électricité sur une période de 20 jours grâce à une citerne et un générateur. Les bâtiments sont couverts d’une toiture en zinc à pentes inversées afin de récupérer les eaux de pluie par un chéneau central. L’eau est stockée dans les citernes situées aux extrémités et utilisée pour le jardin et les sanitaires.
 

Lurin, Lima,

Pérou

Johanna Agustini,

Michel Jaquet,

Fanny Roméo

Risque sismique, gestion des eaux pluviales,

sol instable

Concours pour la construction de 5 maisons individuelles

Trénelle-Citron est un quartier populaire situé sur les hauteurs de Fort de France. Sa création résulte d’un urbanisme spontané qui s’est progressivement répande sur un terrain hostile. En effet, le quartier est soumis à plusieurs risques naturels (glissements de terrains ou éboulements spontanés, séismes et cyclones lors de la saison des pluies), mais il se confronte également à de nombreuses difficultés d’ordre social. Le projet cherche donc à puiser dans l’héritage communautaire du quartier afin de créer, au sein d’une maison intergénérationnelle, les conditions de rencontre entre ces populations.

Avant toute construction, le projet prévoit le terrassement du terrain et la construction de murs de soutènement qui permettront de maintenir les terres et éviter les glissements. Le mode structurel choisi pour le projet est mixte : il s’agit de voiles et de diaphragmes béton associés à des portiques en bambou.

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

© 2019- Architectes des Risques Majeurs- Association loi 1901

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now