ANTHONY ANDRE

architecte urbaniste, agence Shahinda Lane, collectif d'architecture et de culture LaGonflée

Anthony_André_photo.JPG

07.01.1989

Français

Architecte DE

DSA Risques Majeurs - ENSA-PB

Dans quelle(s) mesure(s) êtes vous confronté aux risques majeurs ? 

    Illustrateur et adepte du croquis urbain, mon lien aux risques majeurs est avant tout lié au diagnostic et à la communication. Le risque d’inondation est le risque naturel majeur de mon lieu de vie, en Ile-de-France. Le lien avec ce risque s’est décliné à diverses occasions : ma mise en situation professionnelle sur un diagnostic des berges de la Seine en Seine-Saint-Denis, un projet associatif d’aménagement d’une friche en zone inondable, et encore aujourd’hui autour de promenades urbaines thématisées autour du rapport entre ville et fleuves (crues, parcs, berges aménagées,…).

Travaillez-vous avec d'autres corps de métier dans le domaine

du risque ?

    Actuellement mes missions d’urbaniste ne me confrontent pas aux risques majeurs. Néanmoins, des conférences, liées aux risques majeurs, ont lieu sur Paris. Ces conférences sont l’occasion de rester connecté à l’actualité de ces sujets que ce soit dans les écoles d’architectures, l’École des Ingénieurs de la Ville de Paris, l’AFD, … J’entretiens également un lien avec l’auto-construction en bidonville, en collectifs en contact avec des sans-abris, ou sur des questions d’autonomie énergétique.

Document de sensibilisation des effets collatéraux d'une crue de la Seine, Saint-Ouen, diagnostic, Urban Act, 2016

press to zoom

Base de loisirs abandonnée transformée en espace culturel, adaptée aux crues hivernales et exceptionnelles, Esbly, LaGonflée pour le collectif La Place, 2017

press to zoom

Document de sensibilisation des effets collatéraux d'une crue de la Seine, Saint-Ouen, diagnostic, Urban Act, 2016

press to zoom
1/2
urbaniste
architecte
inondation
diagnostic
bidonville
Identité.png
Education.png
Mail.png