ARTUS MONAT

designer itinérant et enseignant

Portrait.jpg

16.10.1989

Français

Designer et architecte d'intérieur, scénographe

Dans quelle(s) mesure(s) êtes vous confronté aux risques majeurs ? 

​    La pratique de l’architecture en itinérance conduit empiriquement à se confronter aux problématiques des populations locales rencontrées. Chacune révélant, de manière exclusive et impressive, les risques qu’ils encourent à habiter, vivre, cohabiter et construire dans un environnement défavorable.

    ​L’une des ambitions attachées à la démarche serait de constituer, pour chaque intervention, le microcosme de « sachants », d’innovateurs et d’acteurs socio-politiques locaux nécessaires.

    La notion de « risque majeur » que rencontre l’architecte en exercice se rapporterait de prime abord aux environnements physiques, naturels, et par extension sociologiques. La frontière se situe ailleurs pour l’architecte d’intérieur, le designer, qui confronte sa pratique à d’autres formes de risques, aux échelles et définitions variables. La santé psychologique, si compromise d’une quelconque manière, en serait une possible illustration.

    L’écoute, l’attention portée à tout groupuscule ou individus, avec l’ambition de concevoir collégialement toute forme de projets ou d’interventions en réponse directe avec la sémiotique adéquate aux bénéficiaires.

1
1

2 copie
2 copie

Ecoaldea - jungle d'Oaxaca, Mexique
Ecoaldea - jungle d'Oaxaca, Mexique

Intégrer une jeune communauté de 6 femmes pour offrir sa voix dans la conception et la construction d'un éco-village en autosuffisance dans une région au terrain instable, à très forte pluviométrie et menacé par des ouragans, en utilisant les techniques vernaculaires locales ainsi qu'en interrogeant les modes de vies et de confort contemporains pour ces "modern-hippies"

1
1

1/8
itinérance
anthropodesign
vernaculaire
intérieur
contrat-social
Identité.png
Education.png
Mail.png
Site.png
Instagram : @random_path