CENTRE JURIDIQUE ASSOCIATIF

Localisation.png

Grande Synthe,

France

Risque.png

Risque anthropique

Phase.png

Conception et construction

Identité.png

Actes & Cités

ENSA-PB

       Pour offrir un abri décent aux 1 500 migrants présents à Grande-Synthe, Médecins sans frontières avait construit le camp de la Linière en trois mois, épaulé par l’association d’architectes Actes & Cités.

    Dans le cadre du master «Architecture des Dérèglements», encadré par Cyrille Hanappe avec Ludovik Bost pour la partie technique, accompagnés respectivement par Albert Hassan et Martin Monchicourt, les étudiants de l’Ecole d’Architecture de Paris Belleville et l’association Actes et Cités ont construit la Maison de l’Information qu’ils avaient conçue en concertation avec les associations du camp de la Linière et la mairie de Grande Synthe. Le projet, porté par Actes et Cités, résulte d’un important travail d’étude, de relevé et d’analyse qui avait révélé la nécessité de construire un Centre Juridique Associatif pour le Camp. Ce bâtiment, composé de quatre bureaux, permet aux associations de renseigner les réfugiés sur toutes les questions qui les intéressent, et notamment juridiques.  L’ouverture d’un centre juridique sur le camp de la Linière avait pour but de donner la possibilité à des familles, des hommes, des femmes d’être informés de leurs droits, de réfléchir et décider librement de leur avenir et de leur vie future.

    Porté par le site « les petites pierres », et financé par le crowdfunding et par la fondation Somfy, le projet a ensuite été construit par les étudiants eux-mêmes, accompagnés de nombreux bénévoles qui venaient aussi bien du camp que de l’extérieur.