DENIS COEUR

historien du risque, achtys diffusion

Denis coeur.JPG

54 ans

Français

Doctorat histoire

DEA urbanisme

Dans quelle(s) mesure(s) êtes vous confronté aux risques majeurs ? 

    Mon travail d'historien m'amène à réaliser des études ou expertises d'événements naturels destructeurs passés où l'exposition des personnes et des biens a été importante. L'un des objectifs de mes recherches est d'interroger les contextes naturels et humains afin de mettre en lumière ce qui a constitué le risque à un moment donné. Décrypter son émergence, décrire ses composantes - politiques, économiques, sociales et culturelles - et ses traductions aux différentes échelles spatiales et temporelles, sont au coeur de mon métier. Cela pose indirectement aussi la question du récit et de la transmission à un plus large public de ces savoirs à la fois techniques, humains et environnementaux. L'audiovisuel et internet sont des pistes intéressantes que nous avons commencé à explorer.

Travaillez-vous avec d'autres corps de métier dans le domaine

du risque ?

    Mon cheminement professionnel m'a conduit préférentiellement dans le champ des risques naturels, des inondations en particulier. J'ai, dès l'origine, travaillé en lien étroit avec le monde des ingénieurs qu'ils soient hydrologues, hydrauliciens, météorologues, géologues ou encore nivologues. J'échange en outre assez régulièrement avec des universitaires et chercheurs dans le domaine des sciences humaines et sociales : aussi auprès des différents corps d'Etat et administrations territoriales en charge de la prévention des risques naturels.

Diagnostic historique de l'aménagement d'un cours d'eau, Vallée de la Romanche, Expertise, EDF, 2016

La mémoire audiovisuelle de l'inondation, Film de témoignages, DIREN, 2007

Diagnostic historique de l'aménagement d'un cours d'eau, Vallée de la Romanche, Expertise, EDF, 2016

1/2
historien
transmission
histoire
risques naturels
inondations
Identité.png
Education.png
Mail.png