LENA DESFOSSEZ

architecte DE

Etudiante DSA RM ENSA-PB

portrait.jpg

02.02.1989

Française

Master architecture - Faculté d'architecture La Cambre, Bruxelles

EPFL, Les villes africaines, J. Chenal

Dans quelle(s) mesure(s) êtes-vous confrontée aux risques majeurs ?

​    Je m’intéresse depuis plusieurs années aux développements des villes africaines,  et plus spécifiquement à la planification urbaine d’Addis-Abeba (Ethiopie). De cet intérêt découle une analyse anthropologique poussée sur les risques sanitaires de ces villes. L’objectif plus général étant bien de définir les permanences et les évolutions des structures spatiales.

    Je crois qu’il est primordial dans notre métier de savoir mettre en lumière un certain nombre de logiques de gestions, de partenariats, d’associations et d’oppositions d’acteurs, aussi complexes et contradictoires puissent être leurs ambitions. Les corps de métiers sont ainsi très divers. Autant que le sujet d’analyse puisse être complexe.

    Le territoire n’est pas une donnée, mais bien le résultat de plusieurs processus. Comprendre ce qu’ils signifient c’est être capable de se donner les moyens d’une intervention plus intelligente. Je crois que c’est en cela que réside notre capacité à répondre en amont et en aval à une situation de crise.

    Mes compétences spécifiques découlent de mes différents travaux. Comme je l’ai cité plus haut, de nombreuses études liées au Mercato d’Addis-Abeba (sujet de mon mémoire), mais aussi sur le développement des condominiums de manières plus étendue sur l’ensemble des pays africains. Et bien entendu mon intégration au DSA Risques Majeurs.

1/2
parasismique
architecte
Participatif
planification
QGIS
risques anthropologiques
Ethiopie
Identité.png
Education.png
Mail.png

Linked In

Site.png
développement