LOUIS GEISWILLER

Architecte 

6.png

27.12.1990

Français

Master en Architecture (2014), INSA de Strasbourg

Dans quelle(s) mesure(s) êtes-vous confronté aux risques majeurs ? 

    J’ai développé la compétence d’architecte-ouvrier au fil des projets réalisés en France, en Inde puis au Népal dans l’optique de maîtriser un projet de A à Z. Mon parcours m’a amené à travailler ces trois dernières années sur des questions de reconstruction post-catastrophe. La présence en continue sur un chantier s’est révélée bénéfique pour former des ouvriers aux techniques de construction parasismique, assurer une qualité de mise en œuvre et instaurer un dialogue de confiance avec les communautés.

Travaillez-vous avec d'autres corps de métier dans le domaine

du risque ?

    Face à l’ampleur des catastrophes, j’ai requestionné mon impact et j’ai voulu agir à plus grande échelle. Je me suis donc éloigné du chantier pour devenir consultant et organisateur de communauté. Ayant éprouvé beaucoup de difficulté lors de mes constructions précédentes, j’ai compris que la majorité des solutions se trouvent dans l’organisation sociale et c’est elle permet l’application de solutions techniques à travers une politique de reconstruction. Je développe aujourd’hui des outils open source afin de soutenir des démarches d’auto-conception et d’auto-planification collaboratives.

Maison en maçonnerie pierre avec chaînage en gabion (projet initié par Azimut Népal) Gatlang, Népal

Maison en maçonnerie pierre avec chaînage en gabion (projet initié par Azimut Népal) Gatlang, Népal

Mobilisation des communautés autour de la reconstruction collective (avec l'association "Laboratoire de Recherche Vivante") Ravi OP, Banepa, Népal

Maison en maçonnerie pierre avec chaînage en gabion (projet initié par Azimut Népal) Gatlang, Népal

1/5
architecte-ouvrier
conception collaborative
(re)construction vernaculaire
mobilisation communautaire
pédagogie
Identité.png
Education.png
Mail.png
Site.png