MARION CHAPEY

architecte DE - ouvrière professionnelle en écoconstruction
présidente des ARM

Photo_identité.jpg

22.05.1991

Française

Architecte DE ENSA Nantes
DSA Risques Majeurs
OPEC

Dans quelle(s) mesure(s) êtes-vous confrontée au domaine des risques majeurs ?

1/6
saga
architecte
afrique du sud
ecoconstruction
Népal
Identité.png
Education.png
Mail.png
Site.png
parasismique
architecture sociale

       S’aventurer dans le domaine des risques majeurs et l’association des ARM était pour moi l’occasion d’explorer de nouveaux horizons et d’intégrer à notre pratique de l’architecture une préoccupation climatique, durable et consciente. Etant convaincue de l’importance de la place des communautés et des savoir-faire locaux dans la construction de milieux résilients et adaptés, la prise en considération des risques naturels et des environnements doit être pour moi un élément moteur dans la conception d’un milieu habité.  

       Passionnée par les voyages, la découverte de nouveaux modes d’habiter et de cultures constructives diverses, j’ai eu l’occasion de travailler avec l’ONG Rock’n Wood au Népal, pour la reconstruction d’une école selon des normes parasismiques, et j’ai vu dans cette expérience népalaise une opportunité d’œuvrer sur un contexte très marqué, dans un territoire vivant et en pleine reconstruction.

     J’ai ensuite intégré le collectif saga, pour travailler notamment sur la question de l’amélioration de l’hébergement des personnes migrantes et en situation très précaire, et pour oeuvrer sur un projet de coopérative agricole dans un township de Port Elizabeth en Afrique du Sud.

      J'exerce aujourd'hui sur des chantiers divers d'écoconstruction, tant dans la conception que dans la construction.

chantier