ALEA TRES FORT

     Le film a pour personnage principal le Rhône, son paysage changeant, à la fois sauvage et naturel, industrialisé et marqué par l'aménagement. Le scénario convoque notre rapport au risque comme construction, bâtie en fonction d'un territoire, d'une époque et d'enjeux particuliers. A travers la thématique des risques majeurs, nous nous sommes intéressées à ce qui est possible mais non-advenu, à notre rapport à l'environnement, mais aussi à la responsabilité : aujourd’hui, face à une catastrophe, la compréhension est prise en charge par les expert.e.s scientifiques et techniques, les dégâts matériels par les assurances et la responsabilité juridique par l’Etat et les collectivités publiques.

Que nous reste-t-il ?

Comment la gestion des risques a-t-elle été intégrée dans les différentes étapes et échelles du projet ?

    Nos sources d'inspiration et références scientifiques sont majoritairement issues du dialogue avec le comité scientifique instauré lors d'(UNE NUIT). La diffusion du film est en cours. Nous nous tournons pour l’instant vers les festivals de cinéma, mais aussi, les colloques scientifiques. Les débats à l'issue de la projection s'articulent autour d'une grande question : comment des initiatives artistiques peuvent-elles contribuer à sensibiliser les populations ?

Identité.png

Arles, Salaise-sur-Sanne, Chalon-sur-Saône, ...

France

Risque inondation

Réalisation d'un film

Spectacle / expérience

     Aléa très fort est un film qui a été réalisé suite aux trois mois de tournée au printemps 2019 du spectacle-expérience (UNE NUIT).

 

   Ce sont 26 minutes de plongée symbolique à la rencontre des contours réels et imaginaires d'une situation d'évacuation d'urgence dans un gymnase. Une petite centaine de participants était invitée à vivre une aventure de 18h le soir à 10h le lendemain matin, autour du risque inondation. Ce projet, sélectionné dans le cadre l'appel à projet "Culture du risque" du Plan Rhône a été accompagné par un comité scientifique composé d'expert.es du fleuve et de l'aménagement (sociologues, géographe, hydrométéorologiste...).

 

    Suite à cette expérience hybride, qui mêlait la création sonore, visuelle, dramatique aux discours techniques et scientifiques et surtout, qui interrogeait la place des spectateurs ou spectatrices, devenus participant.e.s d'une aventure questionnant notre rapport au risque, à la vulnérabilité, à la responsabilité face à la possibilité d'une catastrophe naturelle.

    Pendant les sept représentations, une équipe a tourné sur place, lors des seize heures de présence avec le public. Puis nous avons monté ce qui est apparu comme un objet bien distinct d'(UNE NUIT) : un moyen métrage, documentaire de création.

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

© 2019- Architectes des Risques Majeurs- Association loi 1901

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now