(UNE NUIT)

    (UNE NUIT) propose une écriture contextuelle et in situ en adaptant le déroulé artistique aux scénarii plausible des crues, en travaillant avec des complices locaux ou encore en adaptant les espaces de représentations en fonction des contextes de réalisation. Ainsi, une place importante est donné à l’intervention de « complices » invités à venir « jouer leur propre rôle » pendant les représentations. Les équipes en présence au PC sécurité, au Point Presse et au Poste de Secours sont composées d’élu.e.s, de journalistes, du personnel de mairie, des technicien.ne.s, expert.e.s, bénévoles... qui seraient réellement amené.e.s à intervenir auprès de la population en cas d’inondation.

     A nos côtés pour parcourir et nourrir ce fil subtil entre réalité et fiction, un comité scientifique a été constitué pendant la création pour des questions de validation scientifique. Composé de chercheu.r.seuse.s, prévisionnistes météo, exploitant.e du Rhône, DREAL, ces spécialistes ont également été invité.e.s à venir jouer leur propre rôle pendant les représentation, en interaction avec le public.

Localisation.png
Identité.png

Arles, Salaise-sur-Sanne, Chalon-sur-Saône, Valence

France

Risque inondation

Spectacle / expérience

Risque.png
Phase.png

    (UNE NUIT) est une aventure artistique autour du risque d'inondation. Lauréat de l'appel à projet

« Culture du risque – projets innovants » porté par le plan Rhône, ce spectacle-expérience s'est déroulée dans 4 villes du bassin Rhodanien au printemps 2019 et a regroupé une dizaine d'artistes, technicien.ne.s, construct.eur.rice.s, scénographes, scientifiques...

 

   Abordant la thématique de l’inondation comme levier pour interroger notre rapport au risque, à l’imprévu, au groupe et au territoire, ce projet invite le public à vivre une nuit dans un gymnase aménagé en centre d’hébergement d’urgence. À travers les 16 heures de représentation, (UNE NUIT) utilise les codes de la situation d’urgence, la détourne et l’augmente par des actes artistiques (projections, créations sonore, jeu, scénographies...).

 

    Cette aventure plonge le public dans la possibilité d’une inondation et l'interroge sur sa vulnérabilité, sa responsabilité. Comment manger, dormir, échanger parmi des inconnu.e.s pendant une nuit dans un gymnase? Comment ce serait en vrai?

 

  Sans chercher la vraisemblance d'une reconstitution ou d'une simulation, (UNE NUIT) est une proposition sensible qui bouscule la place du spectateur en fabriquant une mise en situation poétique, des zones de flou entre réel et imaginaire.